top of page
Géobiologue Drôme Rhône Alpes Lurrasana

Le mot "Géobiologie", décomposé, nous amène à :

Géo, la Terre 

Bio, La Vie 

Logie, l'étude et la science de...

La géobiologie, c'est donc la science, l'étude du lieu (Terre) sur le vivant (Vie) en tenant compte de toutes ses composantes, visibles et invisibles. 

En Inde, Chine & Asie du Sud
VASTU SHASTRA - FENG SHUI
Aujourd'hui, de plus en plus connue et utilisée dans les pays Occidentaux,
cette discipline n'a pas toujours été connu sous ce nom.


Descendante de plusieurs pratiques millénaires, la géobiologie a d'abord été pratiqué
et reconnue en Inde dans les années 1800 av. J-C, alors appelé "Vastu Shastra".

Cette science de la construction, très prisée des maharajahs et des empereurs mongols,

est l'art de conserver une harmonie entre une construction et les cinq éléments (Eau, Feu, Air, Bois, Métal)
en prenant compte la configuration du site, son orientation, les formes et l'intérieur.


C'est ensuite en Chine, dans les années 1040 av. J-C, que nous retrouvons ces principes
sous l'art Chinois appelé le "Feng-Shui". A cette époque, la guérison, les pratiques de longévité
et la divination prenaient en compte les énergies naturelles de l'environnement à travers
l'exercice du Kanyu, ancêtre du Feng-shui.

Ce serait à partir de l'Inde que tout ce savoir, de l'impact de l'environnement sur le lieu,
aurait été diffusé au Tibet, en Asie du Sud-Est, en Chine et au Japon.


A l'autre bout du Monde, sur le continent Américain,
les amérindiens
avaient compris également l'importance et l'impact du lieu sur le vivant.
La réaction et le comportement de leurs chevaux, stationnés à des endroits précis,
leur indiquait que ces zones n'étaient pas favorable pour y disposer leurs tentes.

Par leurs instincts de survie, l'observation et surement beaucoup d'intuition, ils étaient parvenus à des conclusions qui, au jour d'aujourd'hui, se trouvent être des réalités expérimentales bien réelles et prouvées.

 
Geobiologie en Drôme Ardèche
En Occident
MENHIRS - DOLMENS - CROMLECHS
En Occident, ce sont de nombreux menhirs (=pierre levée) et dolmens qui nous parlent de la géobiologie.

Ces énormes pierres de plusieurs centaines de kilos, posées ou enterrées sur des croisements géo-telluriques
très spécifiques, sont retrouvées partout dans le monde, mais leur présence reste majeur en Europe.

On les associe à l'époque Celtique de 2500 à 450 ans av J-C même si les plus anciens ont été datés de 4500 ans av J-C. 
Implantés à des endroits hautement énergétique, ces mégalithes sont parfois disposés par centaine,
formant d'énormes cercles (les cromlechs) ou sur de très grande ligne, tel le célèbre site de Carnac en Bretagne.

La raison de ces édifices et leurs utilisation reste à nos jours inconnu,
cependant la géobiologie peut aider à la compréhension de cette science subtile.

L'alignement et l'orientation très spécifique de ces sites avec le soleil et la lune émet l'hypothèse
que certains de ces sites pourraient avoir été utilisés lors de grande cérémonie,
durant des moments spécifiques de l'année, tel que les solstices et équinoxes.

En Angleterre, ce sont des sites tel que Stonehenge et Albury qui démontrent une fois de plus que les Anciens
détenaient et appliquaient des techniques et savoirs que notre civilisation a très certainement oublié depuis.
Géobiologie en Drôme Ardèche
Celui qui veut
se perfectionner dans
l’art de guérir considérera
comment l’endroit est disposé
et s’informera du sous-sol ,
concurremment avec la
constitution des êtres
vivants ."
                        Hipocrate
Il est dit que le savoir que détenaient les druides, chamanes des peuples celtes,
se transmettait à leurs apprenti uniquement sous forme oral.

Ce n'est seulement que en l'an 450 av J-C que nous avons retrouvé le premier écrit concernant
la géobiologie dans le "Traité des Airs, des Eaux et des Lieux" écrit par le célèbre Hippocrate.

Il disait "celui qui veut se perfectionner dans l'art de guérir considérera comment l'endroit est disposé
et s'informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants."


En conclusion nous pouvons dire que les anciens avaient bien compris
que l'
endroit dans lequel nous vivons a une influence très directe sur notre bien-être et même notre santé.

Les écrits et les traces retrouvées de ces anciennes civilisations
ainsi que les études géobiologiques de leurs sites de culte et de recueillement
montrent à de nombreuses reprises que ces peuples choisissaient méticuleusement
leur lieu de vie en fonction de la carte énergétique de ce dernier.
Que ce soit en Inde, en Chine, en Amérique, tous les sites de constructions importants;
lieux de cultes, sites mégalithiques, cathédrales, châteaux, étaient étudiés et diagnostiqués au préalable.

Ainsi, nous avons retrouvés à travers toutes les civilisations et sur tous les continents des traces de la géobiologie et ses ancêtres.
bottom of page